Non au surtitre de psychothérapeute et à la création d’un nouveau métier frappé du sceau de l’incompétence légalisée. Non à l’incurie de la représentation syndicale et professionnelle des psychologues.Ils ont laissés faire ce qui arrive par leur soif de pouvoir. Les psychothérapies low coast arrivent sur le marché

Les psychothérapies low coast arrivent sur le marché

Insensé, humiliant , ce titre de psychothérapeute avec des décrets qui octroient légalement l’incompétence future aux psychologues, psychiatres et psychanalystes.

Tout cela aboutit avec l’inscription dans la loi HPST à créer un nouveau métier : psychothérapeute-psychologue, auxiliaire médical, psychotechnicien .
Le titre de psychothérapeute représente un surtitre au titre de psychologue et par conséquent démantéle la profession de psychologue actuelle, qui est tout à fait reconnue dans l’exercice des psychothérapies dans le service public !!!

Ne nous laissons pas enfumer.

car demander le titre dans ces conditions là, c’est vraiment se tirer une balle dans le pied.

Aujourd’hui les psychologues sont mieux formés qu’à ce minimum requis

Ils ont un master professionnel de psychologie et

une analyse personnelle,

une pratique supervisée,

une formation théorique et clinique complémentaire (séminaires, étude de cas, etc.).

Tous cela équivaut sans doute à une bonne formation doctorale de praticien.Psychologuesenresistance.

La représentation syndicale et professionnelle des psychologues (snp et ffpp compris) a failli. Ses responsables ont refusé d’entendre ceux qui avertissaient et qui démontraient et avertissent toujours, avec tous les éléments probants ce qui nous arrivent aujourd’hui, la disparition du psychologue de service public au profit d’un nouveau métier, psychothérapeute-psychologue que nombres de psychologues libéraux réclament à grand cri dans les pétitions que le snp/ffpp font signer, avec le renfort du collectif psychologue de la CGT.Réforme hospitalière oblige, les psychothérapies alors qu’aujourd’hui elles sont réalisées pour le plus grand nombre par les psychologues hospitaliers (car non payantes) ne seront plus réalisées, dans le service public mais redirigées sur le privé-libéral.

C’est un grand marché qui s’ouvre. Nous pouvons mieux comprendre les réactions violentes de psychologues de la FFPP , libéraux , empéchants le débat sur les enjeux de ces décrets pour la profession de psychologue.
Psychologues de service public, regardez votre nouvelle fiche métier : plus de psychothérapies à mener, mais des tests, évaluations.. psychothécniciens , vous deviendrez.
J P Aubel
psychologue hospitalier


modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur