Dernier dénouement pour la profession, : C’est officiel : le ministère de la santé a fait savoir publiquement par l’intermédiaire de la DGOS que le projet de future loi de santé ne comporterait aucune disposition concernant les psychologues et la psychologie.

Les psychologues à travers son syndicat, le SNP, diffuse cette lettre à envoyer
samedi 13 septembre 2014
popularité : 3%

PDF - 149.1 ko

Chères consoeurs et chers confrères,
A tous les citoyens,

C’est officiel : le ministère de la santé a fait savoir publiquement par l’intermédiaire de la DGOS que le projet de future loi de santé ne comporterait aucune disposition concernant les psychologues et la psychologie.

La préoccupation pour la santé psychique des français n’est donc toujours pas à l’ordre du jour, dans le pays le plus consommateur de médicaments psychotropes au monde.

Une véritable conception démocratique, économique et pluridisciplinaire de la santé ne peut faire l’impasse sur la psychologie et les psychologues, dont l’action est reconnue par les citoyens.

Si vous partagez notre vision humaniste de la politique de santé publique, prenez connaissance de la lettre anonyme ci-jointe, imprimez-la et envoyez-la à la ministre de la santé.

Soyons nombreux à manifester notre indignation et notre refus de subir une nouvelle loi de santé arbitraire !

Commission de la Fonction Publique Hospitalière
SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUES

Nous appelons chacun à se mobiliser pour soutenir une certaine conception de la fonction publique, de l’hôpital, de la santé et de l’humain, et ne pas permettre que la prochaine « loi de santé » ne contrevienne précisément à ces valeurs qu’elle prétend pourtant défendre, et se doit de défendre.Nous demandons à nouveau, à ce propos et à cette fin, à être reçus par Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.
Enfin informons chacun qu’une première réunion d’organisation de cette mobilisation est d’ores et déjà prévue le samedi 20 septembre prochain,
de 14h30 à 17h,
à la Maison de La Salle
78A rue de Sèvres
75007 Paris.
Le 27 juillet 2014,
UNSA Santé Sociaux : Elisabeth Schaeffer et Roxane Meziane, Psychologues Cliniciennes FPH
SNP : Jacques Borgy, Secrétaire Général, Psychologue Clinicien
SIUEERPP : Alain Abelhauser, Président, Professeur des Universités (psychopathologie clinique)
CFDT Santé Sociaux : Nicole Peruez – Secrétaire Fédérale

 

Madame Marisol TOURAINE
Ministère des Affaires sociales et de la santé
14, avenue Duquesne
75350 PARIS 07 SP
LETTRE A LA MINISTRE DE LA SANTE
pour la profession de psychologue et la psychologie en France

Madame la Ministre,
Par la présente lettre, je vous exprime :
1/ mon refus de la surmédicalisation de la santé psychique des citoyens français : toute
souffrance n’est pas une maladie, la santé n’est pas l’apanage du domaine médical ;
2/ mon refus de la subordination de l’intervention du psychologue à toute prescription
médicale : les psychologues ne sont pas des rééducateurs du psychisme ;
3/ mon refus de faire payer aux citoyens français des consultations psychologiques non
remboursées alors même qu’ils sont pris en charge par le service public hospitalier ;
4/ mon refus de la précarisation des conditions d’exercice des psychologues dans les services
de santé : le travail sur et par le psychisme exige de garantir un cadre spécifique ;
5/ mon refus du sacrifice de la formation des étudiants futurs psychologues par un dispositif
de gratification qui tend à les exclure des terrains de stage hospitaliers.
Par la présente lettre, je vous exprime :
1/ mon souhait de voir inscrire dans la loi de santé un véritable projet pour la santé psychique
des français, en donnant aux psychologues et à la psychologie la place qui leur revient ;
2/ mon souhait de voir instaurer une représentation adéquate de la profession de psychologue
dans les instances locales, régionales et nationales du système sanitaire ;
3/ mon souhait de voir créer une véritable filière psychologique dans les établissements de
santé, afin d’y garantir des conditions d’exercice adaptées au métier de psychologue ;
4/ mon souhait de voir protégés les citoyens contre les mésusages de la psychologie par
l’instauration d’une instance nationale de régulation de la déontologie des psychologues ;
5/ mon souhait de permettre aux citoyens français d’accéder à une consultation de
psychologue aussi facilement qu’à une prescription de médicaments psychotropes.
Le 25 août 2014


Commentaires

Logo de Marie Tulle
mercredi 1er octobre 2014 à 12h51 - par  Marie Tulle

Désolée de devoir exprimer aussi clairement cette constatation : Avec cette nouvelle mesure contre les psychologues et leurs usagers la gauche au pouvoir prouve un peu plus chaque jour son incompétence et son goût pour l’injustice.

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour

18 septembre 2011 - Suite du décret sur le titre de psychothérapeute par le SNP

Sur le site du SNP