Plus de 55000 professionnels de la psychologie et ceux qui les consultent ignorés par la commission des affaires sociales du Sénat

Communiqués du SNP [publié le 24/07/2015]
samedi 25 juillet 2015
par  psycho
popularité : 3%

Le SNP a le ton juste pour interpeller le gouvernement et les contributeurs à la nouvelle loi santé. Depuis trop longtemps les psychologues et surtout la psychologie dans sa composante clinique et maitresse d’oeuvre des psychothérapies demandées par le public, ont été ignorés par les pouvoirs publics eux mêmes influencés par les services de la DGOS et DGS qui depuis plusieurs décennies fonctionnent comme un lobby médical psychiatrique pour assujetir les psychologues et s’approprier les bénéfices de la recherche en psychopathologie et en psychologie.

Plus de 55000 professionnels de la psychologie et ceux qui les consultent ignorés par la commission des affaires sociales du Sénat

Les sénateurs ont adopté en commission un amendement supprimant le projet psychologique des établissements de santé au motif que "le code de la santé publique ne reconnaît pas de professionnels de la psychologie", comme si ni les patients consultant les psychologues, ni l’article 44 de la loi n° 85-772 du 25 juillet 1985 définissant le titre de psychologue ni les plus de 55000 psychologues praticiens inscrits sur le répertoire Adeli n’existaient parce que le Code de la santé publique n’y fait pas explicitement référence.

Cet amendement est une injure à la profession de psychologue, à chacun de ses praticiens qui exercent dans tous les champs de la santé publique : soins somatiques, obstétrique, gériatrie, santé au travail, médico-social, éducation, justice, etc., et à tous ceux qui les consultent.

Nous appelons les députés à rétablir la disposition que cet amendement sénatorial vise à supprimer si celui-ci est adopté par les sénateurs en séance et à aller plus loin encore dans la reconnaissance des professionnels de la psychologie que sont les psychologues en dotant la profession des dispositions qui manquent à sa totale reconnaissance comme un code de déontologie opposable adossé à un Haut conseil des psychologues.

J. BORGY, secrétaire général du SNP
Le 24 juillet 2015


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234

Brèves

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour

18 septembre 2011 - Suite du décret sur le titre de psychothérapeute par le SNP

Sur le site du SNP