Pour une évolution ambitieuse du métier de psychologue dans les établissements de santé Non à la déréglementation du métier de psychologue ! Article paru dans le JDP de juillet/août 2010

Plus que jamais d’actualité !!!!!
samedi 1er août 2015
par  psycho
popularité : 4%

Jean-Paul Aubel Psychologue FPH

Pour une évolution ambitieuse du métier de psychologue dans les établissements de santé Non à la déréglementation du métier de psychologue ! Depuis 2004, l’État veut réglementer le titre de psychothérapeute, avec l’intention de protéger le public d’abus de personnes peu ou non qualifiées. La loi du 9 août 2004, créant le titre de psychothérapeute, a déclenché un vent de panique et de colère dans les organisations de « psys » concernées par l’exercice des psychothérapies. Pendant que chaque groupement argumentait sur son idée de la formation en psychopathologie et en clinique, de son côté, le ministère de la Santé travaillait à finaliser un projet plus vaste : créer une nouvelle profession encadrant le marché et l’exercice des psychothérapies dans le champ médical, et donc une transformation de la profession de psychologue des hôpitaux, qui n’est pas une profession de santé au sens strict, mais dont une des fonctions essentielles est l’exercice des psychothérapies. Que faire de cette activité de psychothérapie indépendante du médical, exercée par les psychologues ? Avec l’introduction de la tarification et de la valorisation à l’acte en psychiatrie, cette activité des psychologues, jusque-là immergée dans l’activité médicale du budget global des établissements, apparaît à ce jour aux yeux de la Sécurité sociale comme une activité non médicale. Enfin, si elle était refusée par la Sécurité sociale, cela ferait fondre le chiffrage de l’activité médicale réelle. Non consultés pour l’élaboration de la loi du 9 août 2004, les psychologues voient leur profession en passe d’être supplantée par une nouvelle profession de santé, les « psychothérapeutes psychologues ». Voici comment les hauts fonctionnaires de la direction générale de la santé, sur prescription de nombreux rapports faits au gouvernement, sont en passe de réussir ce projet de nouvelle profession de santé. La situation actuelle des psychologues dans les institutions de santé Un titre professionnel protégé Le psychologue est un professionnel du soin psychique qui exerce par la loi n° 85-772 (1985). Un personnel de catégorie A et un cadre fonctionnel L’instruction du 3 avril 1947, attribuant au personnel de catégorie A des « fonctions de conception et de direction », explique que le décret de 1991 portant statut des psychologues de la fonction publique hospitalière (FPH) institue l’autonomie technique de ces derniers et la reconnaissance de leur pleine responsabilité sur leurs activités. Un métier original se situant dans le champ psychique Les psychologues formés dans les facultés de psychologie et des sciences humaines étudient la science de la psyché. Ce métier original participe aux soins des personnes dans le registre « corps-psyché » par l’intermédiaire du langage ou d’une communication adaptée lorsqu’il n’y a pas d’accès au langage. Sa pratique s’est singularisée dans l’exercice des psychothérapies à mesure que la société prenait en compte l’existence d’une véritable souffrance psychique. Professionnel de soin dans la santé, le psychologue apporte une compréhension différente de la santé des personnes et montre que le médical n’épuise pas la notion de santé.suite




Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 juillet - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie
samedi 27 juin 2015
par psycho
popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour