Concernant une expérimentation de remboursement de prises en charge psychologiques pour les 18-60 ans, dans 3 départements

, par  psycho , popularité : 3%

En pleine contradiction avec la prise de position du secrétaire général du Syndicat national des psychologues, P Bouchaid Secrétaire Général Région "Occitanie"​ fait une déclaration ci dessous sur France 2 :
Pour un nouveau tarif et un accès libre aux psychologues dans les expérimentations !

La psychologie, les psychologues n’ont jamais été autant reconnus dans les échanges quotidiens, comme dans les médias tout en y étant si peu présents !

Dans un paradoxe sidérant, les psychologues eux-mêmes ne sont pas en première ligne et sont paupérisés dans le service public comme dans le privé !

Il existe un grand écart entre le travail des psychologues, leur rôle thérapeutique fondamental et la représentation mystifiée de la psychologie et des psychologues auprès du public, allant du développement personnel aux méthodes de résolution des problèmes les plus variées.

Grands consommateurs d’anxiolytiques, antidépresseurs, psychotropes, les français déprimés ne vont pas mieux, les hôpitaux manquent de psychologues. Le regard rivé sur l’aspect financier, on laisse le plus souvent le patient sans écoute. Qui s’en soucie ?

Deux expérimentations se sont mises en place qui proposent de rembourser des prises en charge par des psychologues libéraux :

- L’assurance maladie propose la prise en charge de thérapies non médicamenteuses pour les troubles en santé mentale d’intensité légère à moyenne.
- L’expérimentation "Écout’Émoi" propose la prise en charge de consultations psychologiques aux enfants et adolescents de 11 à 21 ans.

Quelle bonne nouvelle ! Enfin ! a-t-on envie de crier...

Qu’est-il proposé ?

- Une consultation psychologique inutilement sur prescription médicale puisque la compétence diagnostique est inscrite dans la profession même et fait partie de l’exercice de la praxis psychologique.
- Des séances de 30 minutes à 22 euros dans le premier cas et 32 euros dans le second, à concurrence d’une dizaine.

De qui se moque-t-on ?

LE SNP REFUSE L’EXPERIMENTATION TELLE QU’ELLE EST PROPOSEE !

LE SNP REFUSE UN DIAGNOSTIC PSYCHOLOGIQUE ETABLI PAR UN MEDECIN.

LE SNP REFUSE LA PARAMEDICALISATION DES PSYCHOLOGUES !

LE SNP REFUSE LES CONSULTATIONS PSYCHOLOGIQUES A 22 ou 32 EUROS !

LE SNP REFUSE D’APPLIQUER UNE EXPERIMENTATION DONT LE DISPOSITIF EST DECIDE PAR D’AUTRES !

LE SNP REFUSE QUE D’AUTRES, SANS FORMATION EN PSYCHOLOGIE, DECIDENT POUR EUX !

LE SNP REFUSE DES PSYCHOLOGUES SOUS TUTELLE OU CURATELLE !

LE SNP REFUSE LA DEPENDANCE, L’ASUJETTISSEMMENT, LA MAIN MISE ET LE FILTRAGE DE LA MEDECINE SUR LA PSYCHOLOGIE !

LE SNP EXIGE QUE LES CONSULTATIONS PSYCHOLOGIQUES SOIENT EN ACCES LIBRE ET LES TARIFS PROPOSES PAR LA PROFESSION !

LE SNP EXIGE QUE CHAQUE PSYCHOLOGUE, PRATICIEN CHERCHEUR DE HAUT NIVEAU, CHOISISSE SES OUTILS CONFORMEMENT A L’ESPRIT DE LA LOI DE 1985 !

LE SNP EXIGE LE RESPECT DE L’AUTONOMIE PROFESSIONNELLE DES PSYCHOLOGUES !

Écout’Émoi ? Ecoutez les psychologues… et entendez-les !

Patrice BOUCHAIB. Secrétaire Général Région "Occitanie"​ chez Syndicat National desPsychologues. Lieu : Région de Toulouse, France ; interviewé sur le remboursement de consultations psychologiques sur prescription médicale 

https://www.france.tv/france-2/journal-20h00/473243-edition-du-lundi-23-avril-2018.html

 

 

 

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur