Prise en charge des psychothérapies : premiers résultats

Le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein, laisserons nous disparaitre l’indépendance de notre discipline au profit d’une discipline médicale centrée sur l’accroissement de son pouvoir et territoire et si peu sur les recherches en psychothérapies psychopathologiques.

Nous voilà dans une situation bien délicate, le pouvoir médico gestionnaire avec le concours de la sécurité sociale tente un coup de force pour avoir la main mise sur le marché des psychothérapies. Il va sans dire que cela touche en grande partie l’exercice des psychologues qui exercent ces psychothérapies, condamnés à devoir subir une tutelle médicale pour pouvoir aider les personnes qui souhaitent une psychothérapie et il va sans dire aussi qu’une fois l’expérimentation terminée, toute psychothérapie devra passer sour les fourches caudines médicales, déqualifiant ainsi l’exercice des psychologues pourtant qualifiés pour exercer des psychothérapies par leur titre de psychothérapeute.

Messages

  • Comment faire prendre des vessies pour des lanternes ?..............

    Afin de contourner la question de la prescription médicale qui définit bien une tutelle médicale comme pour les métiers d’infirmière, orthophoniste, kiné....d’aucuns vont jusqu’a suggérer qu’il s’agirait d’un adressage comme dans le cas d’un généraliste vis à vis vis d’un confrére spécialiste...Se mettre la tête dans le sable est une technique pour ne rien voir et ne pas reconnaitre l’humiliation que cela représente pour notre profession.

    La paramédicalisation se confirme et il faudra attendre longtemps avant qu’une avancée positive n’ait lieu pour notre discipline.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.