Un projet de master à Nice met à mal l’unité de la psychologie : la profession se mobilise !

, par  psycho , popularité : 3%

Du déjà vu il y a 8 ans à Besançon

Le DU n a jamais été mis en place, les organisations syndicales de l’époque l’ont fait échouer, il s’agissait d’ajouter une 6° année apres le master réalisée sous la tutelle de la faculté de médecine avec la collaboration de certains professeurs de psychologie et cela sans aucune concertation avec les organisations de psychologues.

Et ça revient sous une autre forme !! 

Psychologuesenresistance

L’Université de Nice est en projet de création d’une Mention de master « Psychologie clinique, psychopathologie et psycholog ie de santé » dans le champ « Biologie-Santé-Sport » comprenant deux parcours : « P s y c h o l o g i e c li n i q u e , v u l n é r a b ili t é s e t d é v e l o p p e m e n t d u t r a u m a t i s m e » et « P s y c h o l o g i e c li n i q u e intégrative et vieillissement », rattachée à l’UFR de médecine.

Ce projet s’est élaboré contre l’avis explicite des enseignants-chercheurs du département de psychologie et de son conseil. Il répond à des demandes locales sur la base de considérations politiques conjoncturelles au détriment d’une analyse des besoins en matière de formation en psychologie au niveau national. Son placement institutionnel au sein de la médecine via le pôle biologie santé sport est porteur de risques majeurs pour la discipline et la profession rattachés par histoire et fondement aux sciences humaines.

Accepter cette organisation à Nice fragilise l’unité de notre profession et obère le devenir du titre unique de psychologue. Aussi, nous appelons l’ensemble de la communauté à s’opposer fermement à cette construction de master. Nous invitons les enseignants-chercheurs et praticiensenseignants, à ne pas proposer leurs compétences et connaissances pour ces parcours de formation et les professionnels et tuteurs de stage à ne pas encadrer les stagiaires issus de ces formations. Enfin, nous appelons les organisations étudiantes, particulièrement de psychologie, à se saisir de cette problématique et à exprimer leur opposition en invitant les étudiant.e.s à ne pas y déposer leur candidature.

La FFPP, l’AEPU, et le SNP mobiliseront autant qu’ils le peuvent pour faire barrage à ce projet inadmissible.

L’AEPU, La FFPP, Le SNP Le 6 novembre 2018

Contacts - AEPU : David Clarys, Président, david.clarys@univ-poitiers.fr ; aepu.fr - FFPP : Benoît Schneider, Co-Président, benoit.schneider@univ-lorraine.fr, Gladys Mondière, Co-Présidente, gladysmondiere@yahoo.fr ; psychologues-psychologie.net - SNP : Jacques Borgy, Secrétaire général, snp_sg@psychologues.org ; psychologues.org

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur