Questionnement à propos des incidences de l’article 52...

samedi 8 août 2009
popularité : 4%

Besançon, 13 Juillet 2009.

Monsieur Le Secrétaire Général, Cher collègue,

Notre analyse de la situation des psychologues en inter-collèges de région Franche-Comté nous amène aux conclusions et questions suivantes :

Le S.N. P. - comme il est rappelé en quatrième de couverture de Psychologues et Psychologie de Juin – entend défendre un titre unique. Or l’avènement du psychothérapeute, lequel sera plus titré que le simple psychologue crée un sur-titre pour un professionnel qui relève de la logique médicale (psychothérapie sur ordonnance du médecin) et échappe de fait au champ de la stricte psychologie. Selon vous, ces psychologues-psychothérapeutes seront-ils hors champs des missions de défense du syndicat ?

Devant cette entreprise de type OPA sur la psychologie par la médecine où les psychologues devront faire allégeance aux médecins prescripteurs, quelle(s) position(s) pensez-vous tenir et, le cas échéant quelles actions le syndicat envisage- t -il de déclencher pour la défense du statut de cadre concepteur du psychologue ?

Le S.N.P. prévoit – il de demander à tous les psychologues de la Fonction Publique Hospitalière un boycott général de la demande du titre de psychothérapeute ?

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Monsieur Le Secrétaire National, cher collègue, l’expression de nos cordiales salutations.

Pour l’inter-collège des Psychologues de Franche-Comté,

Aurore Gribos, Jean-Paul Aubel, Paul Boissenin. Madame, Monsieur, Chers collègues,

Notre analyse de la situation des psychologues en inter-collèges de région Franche-Comté nous amène aux conclusions et questions suivantes :

La F.F.P.P. - comme vous le rappelez régulièrement - entend défendre la profession et sa discipline. Or l’avènement du psychothérapeute, lequel sera plus titré que le simple psychologue crée un sur-titre pour un professionnel qui relève de la logique médicale (psychothérapie sur ordonnance du médecin) et échappe de fait au champ de la stricte psychologie. Selon vous, ces psychologues-psychothérapeutes seront-ils hors champs des missions de référence de la F.F.P.P. ?

Devant cette entreprise de type OPA sur la psychologie par la médecine où les psychologues devront faire allégeance aux médecins prescripteurs, quelle(s) position(s) pensez-vous tenir et, le cas échéant quelles actions la F.F.P.P. envisage- t -elle de déclencher pour la défense du statut de cadre concepteur du psychologue ?

Prévoyez – vous de demander à tous les psychologues de la Fonction Publique Hospitalière un boycott général de la demande du titre de psychothérapeute ?

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions de recevoir, Madame,Monsieur, chers collègues, l’expression de nos cordiales salutations.

Pour l’inter-collège des Psychologues de Franche-Comté,

Aurore Gribos, Jean-Paul Aubel, Paul Boissenin


Portfolio

JPEG - 5.3 ko

Commentaires

Logo de psycho
samedi 29 août 2009 à 13h34 - par  psycho

L’inter collège s’est constitué à partir des collèges de psychologues des pôles des établissements de santé. Comme chacun le sait, un conseil de pole est constitué d’ayants droit et de personnels élus. Les psychologues, seul personnel de catégorie A, n’ont pas de place de droit mais se doivent d’élire des représentants pour être représenté au conseil d’un pole. Sur l’initiative de quelques psychologues élus, il a été proposé à tous les collèges de pole des établissements de santé de Franche Comté de se réunir pour envisager notre futur devant l’arrivée des nouveaux psychothérapeutes psychologues et devant l’absence d’inscription institutionnelle de la place des psychologues. Les psychologues , ne sont pas une profession de santé au sens du code la santé, ainsi ils ne sont ni concerné, ni concerté pour les réformes du système de santé et donc jamais cité positivement dans ce qu’ils apportent quotidiennement au public et ce qu’ils pourraient apporter. Cependant , nombre de rapports produits pour les gouvernements les citent dans une référence négative, voire très négative. Tout cela relève de l’imaginaire bien sur, « quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage ». Le seul rapport sérieux , s’appuyant sur la réalité du terrain et sur une étude approfondie de la contribution des psychologues a été réalisé par des universitaires de Caen sous le titre suivant : Transformation de la psychiatrie et pratiques des psychologues. Convention de recherche MIRE. A Golse c’est le regard d’une sociologue et son équipe de laboratoire, comme il n’y a jamais eu, sur la pratique des psychologues qui ont sur creuser un sillon dans le champ de la santé et de la santé psychique, dans le cadre des sciences humaines et à côté des sciences de la vie. Cet intercollége veut se saisir de toutes les questions relatives à la contribution qu’ offrent les psychologues au public depuis 20 ans. Il s’appuie aussi sur une histoire locale de psychologues qui ont organisé depuis une dizaine d’années des rencontres autour de questions cruciales pour la profession : la question de l’ordre (début 2000), la problématique autour de la pertinence de la distinction normal / pathologique pour le psychologue(2005) ; la mise en place des projets de psychologie clinique

Navigation

Mots-clés de l’article

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 juillet - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie
samedi 27 juin 2015
par psycho
popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour