CONSEILLER(E) D’INSERTION ET DE PROBATION : UN METIER NOUVEAU OUVERT AUX ETUDIANT(E)S EN PSYCHOLOGIE.

dimanche 26 avril 2009
popularité : 5%

Des personnels du travail social au service de la justice :

Les conseiller(e)s d’insertion et de probation (C.I.P.) assurent, à l’égard des personnes privées, partiellement ou totalement, de liberté, une mission d’aide à l’insertion sociale. Ils concourent à la préparation des décisions de justice à caractère pénal, et en assurent le suivi et le contrôle. Ils participent au maintien des liens sociaux et familiaux des personnes incarcérées.

Ces personnels exercent leur métier au sein des services pénitentiaires d’insertion et de probation. Ces services ont compétence pour assurer le suivi des personnes placées sous main de justice, qu’elles soient libres ou incarcérées.

Ce métier place les personnels d’insertion et de probation en relation étroite avec les autorités judiciaires et civiles et avec les intervenants sociaux, institutionnels et associatifs du département.

Qualités et aptitudes :

Le métier exercé par les conseillers d’insertion et de probation requiert de réelles qualités humaines, liées à la nature même de leur mission et au public auprès duquel ils interviennent :

un grand sens de l’écoute et une facilité d’adaptation aux situations diverses ;

capacité à comprendre l’environnement social des personnes prises en charge ;

aptitude à comprendre la situation psychologique des personnes en rupture sociale ;

dynamisme, conviction et persévérance ;

à toutes les étapes de l’action, et jusqu’à son aboutissement, initiative et technicité dans le domaine social ;

aptitude au travail en équipe ;

aptitude à travailler avec des partenaires multiples.

Une formation qualifiante et rémunérée :

Le métier de conseiller(e) d’insertion et de probation est accessible sur concours de niveau bac + 2 (épreuve de synthèse, mise en situation, oral). Les personnes ayant validé quelques années d’études universitaires en psychologie y trouveraient un débouché intéressant et leur profil serait prisé.

Après admission au concours les élèves conseillers d’insertion et de probation bénéficient d’une formation rémunérée. Elle se déroule sur 24 mois en alternance à l’Ecole nationale d’administration pénitentiaire (à Agen, Lot-et-Garonne) et sur les terrains de stages répartis sur tout le territoire national. Par la suite ils deviennent fonctionnaires avec évolution de carrière possible jusqu’aux fonctions de chefs de service d’insertion et de probation et de directeurs des services pénitentiaires d’insertion et de probation..

Pour tout autres renseignements complémentaires et pour inscription au concours se renseigner rapidement auprès des directions régionales de l’administration pénitentiaire de Bordeaux, Dijon, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rennes, Strasbourg, Toulouse et à la mission des services pénitentiaires de l’Outre-Mer à Juvisy-sur-Orge (91).

Références à consulter :

- Site Internet de l’Ecole Nationale d’Administration Pénitentiaire (ENAP) où d’autres concours sont ouverts (directeurs, …).

- Site Internet de l’Ecole Nationale de Santé Publique (ENSP) -Rennes- où des concours externes et internes sont également ouverts (aux étudiants en psychologie ou aux psychologues en titre, avec préparation possible) débouchant sur des formations qualifiantes, rémunérées et sur un emploi (directeur d’établissement de soin, DRH, etc.). http://www.ensp.fr/


L’adresse originale de cet article est http://www.psycho.lautre.net/spip.p...


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois