L’impérative (r)évolution de la formation des psychologues : Un doctorat réformé en psychologie pour tou(te)s les psychologues

, popularité : 3%

Une vraie réponse à la requalification du métier de psychologue, imposée par l’état, par l’introduction du titre de psychothérapeute dans la loi HPST et ses conséquences désastreuses en termes de formation clinique minimaliste et au rabais que les décrets imposent aux psychologues.
Nous vous invitons à diffuser ce projet qui ne peut que tirer vers le haut une profession qui a su prendre des responsabilités depuis des décennies.
psychologuesenresistance.

L’impérative (r)évolution de la formation des psychologues :

Un doctorat réformé en psychologie pour tou(te)s les psychologues[1] par Jean-Pierre Bouchard[2] (Courriel : jean_pierre_bouchard@yahoo.fr)

L’actualité concernant les psychologues prouve une nouvelle fois qu’ils ne peuvent pas uniquement se cantonner à réagir dans l’après coup des réformes, souvent inadaptées, conçues et mises en place par les pouvoirs publics. En serait-on à devoir tenter de colmater les problèmes actuels tellement prévisibles si, entre autres exemples, tous les psychologues avaient été systématiquement formés à l’exercice des psychothérapies dans leur formation initiale ? Plus que jamais il incombe aux psychologues d’anticiper les difficultés en concevant un modèle d’évolution de la psychologie et de son exercice prenant en compte l’intérêt supérieur des usagers. Cette évolution passe inévitablement par une révolution de leur formation et donc par de profondes et radicales modifications des pratiques universitaires en la matière. Les psychologues sont-ils condamnés à disparaître comme l’évoquent certains ? Nul ne peut s’y résoudre. Concevons une formation cohérente, adaptée aux besoins, par l’excellence, dispensée par des psychologues compétents, et nous irons vers le meilleur !

La proposition de réforme de la formation initiale des psychologues français et européens qui est ici développée pose un cadre général, clair et simple. En suscitant l’amélioration du contenu de cette formation et en confortant la spécificité et l’unité de la profession de psychologue, tout en permettant la polyvalence de son exercice, cette réforme permettrait de mieux répondre aux demandes légitimes sans cesse plus nombreuses, plus diversifiées et plus complexes faites aux psychologues. Cette réforme, socle de la profession et de son exercice, permettrait également d’apporter une solution adaptée et de qualité au problème crucial de la formation visant à l’exercice des psychothérapies. Afin d’apporter une qualité de service optimum cet exercice des psychothérapies doit être une des fonctions possibles, parmi d’autres, d’un métier à la culture théorique et pratique psychologique beaucoup plus large et de haut niveau et ne saurait se réduire à une formation, à un titre et à une profession de « psychothérapeute » au sens étroit et appauvri du terme.

 Suite sur ce lien


Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2018 :

Rien pour ce mois

novembre 2018 | janvier 2019

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur