La formation de l’esprit scientifique - Contribution à une psychanalyse de la connaissance Gaston Bachelard

, popularité : 3%

" C’est surtout en approfondissant la notion d’obstacle épistémologique qu’on donnera sa pleine valeur spirituelle à l’histoire de la pensée scientifique. Trop souvent, le souci d’objectivité qui amène l’historien des sciences à répertorier tous les textes ne va pas jusqu’à mesurer les variations psychologiques dans l’interprétation d’un même texte. A une même époque, sous un même mot, il y a des concepts si différents ! Ce qui nous trompe, c’est que le même mot à la fois désigne et explique. La désignation est la même ; l’explication est différente. Par exemple, au téléphone correspondent des concepts qui diffèrent totalement pour l’abonné, pour la téléphoniste, pour l’ingénieur, pour le mathématicien préoccupé des équations différentielles du courant téléphonique. L’épistémologue doit donc s’efforcer de saisir les concepts scientifiques dans des synthèses psychologiques effectives, c’est-à-dire dans des synthèses psychologiques progressives, en établissant, à propos de chaque notion, une échelle de concepts, en montrant comment un concept en a produit un autre, s’est lié avec un autre. Alors il aura quelque chance de mesurer une efficacité épistémologique. Aussitôt, la pensée scientifique apparaîtra comme une difficulté vaincue, comme un obstacle surmonté ". ›

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur