le SNP vient de perdre une de ses grandes figures.

, popularité : 3%

Communiqué du SNP.

Chères amies, chers amis,
Je suis triste car le SNP vient de perdre une de ses grandes figures.
Françoise Caron est en effet décédée ce 30 janvier.
C’est peu de dire l’empreinte qu’elle a laissée au SNP, le travail considérable qu’elle y a effectué. Elle a inlassablement contribué au rapprochement des universitaires et des praticiens, elle a œuvré à toujours plus de reconnaissance pour la profession.
Elle a bataillé plus de quarante années pour les psychologues, pour qu’ils aient une meilleure formation, une meilleure professionnalisation.
Elle était fière d’être psychologue et supportait mal que nous ne soyons pas collectivement plus fiers de notre profession.
Elle croyait au militantisme et à l’engagement et pouvait s’énerver du manque d’engagement de certains. Son caractère passionné n’était pas toujours facile à vivre mais j’aimais son punch et son engagement.
Collègue du bureau national, elle a su aussi être amie et se montrer serviable avec moi comme avec plus d’un d’entre nous. Elle me laisse, elle nous laisse ainsi de multiples souvenirs et une sérieuse envie de vivre et d’avancer pour nous-mêmes, pour nos proches et pour la profession et le SNP.
Je serai présent à la cérémonie de jeudi 6 février en la paroisse St Eloi de Paris pour la remercier, personnellement et en notre nom à tous, pour l’immense travail qu’elle a effectué, pour le legs considérable qu’elle a fait à la profession au travers des avancées qu’elle a grandement contribuées à obtenir.
Nous serons là aussi pour assurer ses proches de notre sympathie et de la sympathie de tous ceux avec lesquels elle a milité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du SNP.
Jacques Borgy
Secrétaire général du SNP et ami de Françoise.
Ce 3 février 2014

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur