Du supérieur hiérarchique des psychologues.

, par  psycho

« En ces temps-là, nous nous cherchions... P Kaufmann terminait une confèrence à l’universite de Rennes en dèclarant que "la spécificite du psychologue" c’ètait "sa radicale inutilitè". Dans quelques revues ou tables rondes sur ce sujet, Tosquelles faisait du psychologue l’ècuyer ou "la dame de service" du mèdecin. Gentis, lui aussi, se demandant ce que l’èquipe soignante attendait du psychologue, répondait : "Rien." » (Duftot, 1990.)

Un point de vue qui devrait faire réflèchir les psychologues.

journal_psychos_fevrier_2015_-_du_superieur_hierarchique_des_psychos.
Paru dans le journal des psychologues en février 2015

Vous êtes concernés par la question de la hiérarchie médicale ou paramédicale, par les consultations en première intention, par la prise en compte de demandes de soins psychiques par des psychologues, par des refus de médecins que vous preniez en charge des patients en pleine responsabilité, par le non respect du décrèt de 91, etc... alors débattons en !
Votre point de vue nous intéresse :


modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

AgendaTous les événements

juin 2018 :

Rien pour ce mois

mai 2018 | juillet 2018

Publications Derniers articles publiés

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves