ETUDE DU PHENOMENE DES SOINS PSYCHIQUES EN UNITE SANITAIRE DE MAISON D’ARRET

samedi 21 novembre 2015
par  psycho
popularité : 8%

Paul Boissenin, psychologue clinicien dans une unité sanitaire de maison d’arrêt, nous témoigne de sa pratique clinique dans une recherche utile, originale et courageuse qui nous eméne dans les contrées psychiques difficiles d’acces et éprouvantes pour celui qui va à la rencontre de ce matériau. Il nous en propose une théorisation pertinente et nous invitons les psychologues cliniciens à lire ce travail de grande qualité.

Université de Franche-Comté
Ecole Doctorale « Langages, Espaces, Temps, Sociétés »

Thèse en vue de l’obtention du titre de docteur en
Psychologie

ETUDE DU PHENOMENE DES SOINS PSYCHIQUES
EN UNITE SANITAIRE DE MAISON D’ARRET
Traitement psychique de personnes incarcérées en maison d’arrêt
Pertinence, faisabilité, limites et obstacles

Présentée et soutenue publiquement par
Paul BOISSENIN
Le 20 novembre 2015

Sous la direction de M. le Professeur Houari MAIDI

Membres du jury
Houari MAIDI, Professeur à l’université de Franche-Comté Besançon
Patrick MARTIN-MATTERA, Professeur à l’université catholique de l’Ouest Angers
Magali RAVIT, Professeur à l’université Lumière Lyon 2
Mareike WOLF-FEDIDA, Professeur à l’université Paris Diderot
ETUDE DU PHENOMENE DES SOINS PSYCHIQUES
EN UNITE SANITAIRE DE MAISON D’ARRET
Traitement psychique de personnes incarcérées en maison d’arrêt
Pertinence, faisabilité, limites et obstacles

Mots clés
Maison d’arrêt, traitement psychique, traitement pénitentiaire, traitement judiciaire, analyse existentielle, travail interinstitutionnel, éthique des limites.

L’offre psychothérapique aux personnes détenues en maison d’arrêt par le psychologue est importante, d’abord parce que 70 % de ces personnes sont incarcérées dans ce type d’établissement et que la majorité d’entre-elles est détenue pour des faits de violences à la personne, ensuite parce que ce travail psychique est le seul à mettre en contact avec les fondements de la personnalité. Ces soins représentent donc un enjeu de santé et sécurité mais aussi d’économie publiques.
La recherche, dans la perspective de l’analyse existentielle montre la pertinence du traitement psychanalytique pour la transformation du rapport à soi et aux autres. Mais le cadre psychothérapeutique, articulé aux soins somatiques et psychiatriques dans l’espace sanitaire, ne tient qu’en congruence avec les cadres judiciaire et pénitentiaire.
Un excès de distance entre les acteurs judiciaires, pénitentiaires et sanitaires-psychothérapeutiques expose le patient à des risques et au non-sens. A l’inverse, un rapprochement excessif présente un risque de confusion.
Une alliance interinstitutionnelle entre les acteurs est requise dans une éthique des limites.

Study of the presence of psychic care in the health unit of a detention center

Psychic treatment of people imprisoned in detention centers
Relevance, feasibility, limits and obstacles

Keywords
Detention center, psychic treatment, penitential treatment, judicial treatment, existential analysis, interinstitutional work, ethics of limits

The psychotherapeutic proposition made by the psychologist to people imprisoned in detention centers is significant first because 70 % of these people are imprisoned in this type of facility and most of them are detained for violence against other people, secondly because this psychic work is the only one that establishes a link with the personality foundations. This psychotherapeutic care is thus not only a health and safety issue but also a public economy issue.
By using the existential analysis as methodology, the research shows the relevance of psychoanalytic treatment for the transformation of the relationship with self and others.
But the psychotherapeutic framework linked to somatic and psychiatric care in the health unit
can be efficient only if it works in conjunction with the judicial and penitential frameworks.
An excessive distance between judicial, penitential and sanitary- psychotherapeutic players
exposes the patient to risk and to meaninglessness. On the contrary, an excessive closeness may lead to confusion.
An interinstitutional alliance between the players is necessary according to an ethics of limits.


Portfolio

JPEG - 1.7 Mo

Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 juillet - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie
samedi 27 juin 2015
par psycho
popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour