Avis de tempête sur la pratique des psychologues : urgent

lundi 22 février 2016
par  psycho
popularité : 6%

Urgent : Dans le cadre des auditions sur la loi de modernisation de la santé, nous (Marie Thérèse Petitpierre, Monique Candal et moi) avions participé à une table ronde à l’Assemblée Nationale sur la réintroduction (la loi HPST l’en avait sorti) de la dimension psychologique dans la Code de la Santé Publique organisée par Denys Robilliard..

Cette table ronde avait donné lieu à une expression pour le moins cacophonique de la profession.

Les effets conjugués des lobbies des neurosciences, des PU-PH (praticiens hospitaliers), des laboratoires et autres concepteurs du "livre noir de la psychanalyse" visent à se débarrasser de ces psychologues trop indépendants du pouvoir médical et en finir avec la clinique du "sujet".

Côté syndicats et associations c’est aussi le clivage. Celui-ci a opéré autour de la "structuration de la profession" dans la FPH.

Le pouvoir en place ne voudrait que des psychologues juste bons à faire passer des tests, mettre en place des thérapies comportementales, des effecteurs simples de prescriptions médicales. Cette attaque est dans la droite ligne de la suppression de l’internat en psychiatrie, de la formation d’Infirmier de Secteur Psychiatrique. Les psychologues étant le dernier verrou à faire sauter pour en finir avec les sciences humaines dans le soin psychique et faire place nette aux protocoles, évaluations, contrôle chimique et à la rationalisation à tout crins dans le soin.

C’est dire si la menace est importante.

Si vous lisez les intitulés des tables rondes ci-après vous en comprendrez l’urgence.

C’est pourquoi la commission psychologue fédérale de SUD vous invite à vous inscrire en nombre à cette journée et venir faire entendre votre désir d’une autre politique.

Vous trouverez ci-joints et ci-après les modalités d’inscription.

Psychologues : avenir de la profession
La clinique et l’hôpital

9 h – 9 h 30 : accueil des participants
9 h 30 – 9 h 45 : allocutions d’ouverture
9 h 45 – 10 h : Introduction de la Journée : enjeux et visées

1ère séquence
Former des psychologues – cliniciens
10 h – 10 h 45 : Les enjeux de la formation : qualité et « soutenabilité »
 (La sélection. Titre vs diplômes. La solution du doctorat. Le problème des stages.
— pause —
11h – 11 h 30 : Intitulés de diplômes : une géopolitique en mouvement
11 h 30 – 12 h : Le Conseil National des Universités ; fonctions et garantie


2ème séquence
La psychopathologie clinique et les politiques de santé
14 h – 14 h 30 : La société a-t-elle encore besoin de psychologues, cliniciens de surcroît ?
14 h 30 – 15 h 30 : Table ronde n° 1
 La pratique des psychologues cliniciens à l’épreuve de l’hôpital
15h30 - 16h30 : Table ronde n° 2 :
L’avenir de la profession : qu’en sera-t-il de la place de la psychologie clinique et des psychologues cliniciens formés à la psychopathologie à l’hôpital ?

>
— pause —

3ème séquence
Synthèse et propositions
17h – 18 h : Synthèse de la journée par D. Robiliard, à la recherche du plus grand dénominateur commun — débat -
 
Psychologues : avenir de la profession

La clinique et l’hôpital

La toute récente « loi de modernisation du système de santé » a suscité depuis un an de vifs et multiples débats, dont la psychologie est loin d’avoir été exempte. Comme en témoignent, parmi toutes les questions ressurgies à cette occasion, celles-ci : y a-t-il encore place pour « une » psychologie dans les politiques de santé ? Et dans les pratiques hospitalières ? Et, si tel est le cas, de quelle psychologie, et de quelle place, s’agit-il ? D’une psychologie prenant véritablement en compte le sujet et sa singularité, c’est-à-dire soucieuse de ce que l’on appelle, précisément, clinique ? Et d’une place reconnue socialement, d’une place d’« utilité publique » ? Ou du strapontin volontiers réservé aux « sciences humaines », du « supplément d’âme » dont aiment souvent à se parer les dérives technologiques ordinaires ?

Ces questions, peut-on remarquer, en recoupent d’autres posées, au vif de l’actualité, par la formation des psychologues : filière « en tension », flux et sélection des étudiants, niveaux de formations, adéquation de celles-ci et des attentes des milieux professionnels, intitulés des diplômes, usage des titres de psychologue et de psychothérapeute, spécificité de la psychopathologie clinique, etc.

Au carrefour de ces deux lignes de questions, un vide, certainement : entre praticiens de terrain et universitaires responsables des formations, bien peu de concertation, alors même que chacun intervient pourtant régulièrement dans le champ de l’autre. Et entre Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, d’un côté, et Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, de l’autre, encore moins d’échanges, peut-être, sur ce plan.

D’où l’idée de cette journée. De concertation. À l’Assemblée Nationale, où nous invite Denys Robillard. Pour que praticiens, universitaires et étudiants puissent échanger, s’écouter, et peut-être même s’entendre sur ces questions. Et proposer alors aux politiques quelques repèresconsensuels pour que le champ de la santé ne se coupe pas de celui de la psychologie et de la clinique, et que le social ne perde pas le sens de l’humain.

Le 1ermars 2016à l’Assemblée Nationale.

Réservez cette date.(Programme à venir)

Les enseignants-chercheurs du SIUEERPP et les psychologues des organisations UNSA Santé et Sociaux, SNP, CFDT santé, UFMICT-CGT, inter collège IDF et autres y interviendront.

MODALITES ET INSCRIPTIONS :

Il est possible de réunir au plus 200 personnes.

En application du plan Vigipirate renforcé, laliste complète des participants doit être communiquée aux services de la sécurité de l’Assemblée Nationale.

Vous pouvez donc d’ores et déjà vous pré-inscrireen nous envoyant vos :

NOMS, PRENOMS, DATE et LIEU DE NAISSANCE

à l’adresse mail suivante :

colloque.psycho.ass.nat@gmail.com

avant le 20 février 2016.

Au-delà de cette date, plus aucune pré-inscription ne sera prise en compte.

Sachant que le nombre de place est limité, nous ne pouvons malheureusement vous garantir une inscription définitive.

Nous vous invitons donc à vous pré-inscrire le plus rapidement possible.

Vous recevrez ensuite un mail vous confirmant votre inscription.

SIUEERPP (Séminaire Inter-Universitaire Européen d’Enseignement et de Recherche en Psychopathologie et Psychanalyse)


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 juillet - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie
samedi 27 juin 2015
par psycho
popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour