Il suffit de lire. Oui c’est en France !

A faire circuler, il faut informer
mercredi 6 janvier 2010
popularité : 5%

> Bonsoir,
> Mon fils Léo (18 ans) et trois de ses camarades ont été interpellés jeudi,
> placés 24 heures en garde à vue et condamnés à trois mois de
> prison avec sursis pour avoir participé à la manifestation devant le lycée
> Roosevelt Jeudi 19., lors de la visite de F. Fillion, venu présenter la
> réforme des lycées. Ci dessous un lien vers le site de FR3 qui donne l’info
> avec un premier commentaire laissé par le père de Léo .
> >
> Si vous souhaitez soutenir Léo et ses camarades , sans aucune obligation
> bien sûr, rien d’autre à faire que faire circuler à votre tour ce message à
> votre carnet d’adresses.
> Mardi matin à 10 heures a lieu à Reims devant la maison des syndicats une
> manifestation organisée pour le jour de grève dans l’éduc nationale.
> les étudiants que nous avons rencontrés hier vont s’y joindre pour protester
> contre la répression policière dont les 4 jeunes innocents ont été victimes,
> c’est pour ceux qui le souhaitent et le peuvent une autre manière de montrer
> sa solidarité...
> Merci à tous , amitiés
> Marie-Paule et Georges Belenguier
>
>
>
>
> Récit d’une bavure policière.
>
> bonjour
> j’apporte ce jour le témoignage d’un père de famille dont le fils est passé
> en comparution immédiate suite à cette manifestation et a été condamné à 3
> mois de prison avec sursis après avoir passé 24h en garde à vue.
> Mon fils Léo Belenguier a 18 ans donc majeur et il est étudiant en fac
> d’histoire à Reims.
> Il n’est pas inscrit à un parti politique et s’est rendu à la manif par
> solidarité avec ses camarades et amis du lycée Roosevelt.
> Il a un casier judiciaire vierge, un attachement profond aux valeurs de
> justice et de solidarité doublé d’un tempérament doux et pacifiste. Il
> s’intéresse à l’actualité politique en tant que personne majeure porteur
> d’un droit de vote particulièrement en ce qui concerne ses pairs.
> Mon fils a déjà participé à des manifestations et n’a jamais commis aucune
> violence ni exaction d’aucune sorte allant même jusqu’à redresser des
> containers de poubelles en déplorant ces actes susceptibles selon lui de
> discréditer les actions menées.
> C’est ce même jeune garçon qui s’est fait interpeler et menotter jeudi après
> la manifestation au cours d’une rafle commise par la BAC alors qu’il
> attendait assis sur un plot pour reprendre son vélo garé devant le lycée,
> alors que la manifestation était terminée et qu’il avait demandé aux CRS à
> quel moment son vélo serait accessible.
> Cette arrestation brutale est motivée par l’ accusation d’avoir jeté des
> pierres sur les policiers pendant la manifestation avec soi disant pour
> preuve une vidéo le montrant distinctement. Mon fils fort de son innocence a
> demandé aussitôt à voir la vidéo qui le mettait en cause.
> Il a été placé en garde à vue pour 24 heures, sans jamais pouvoir visionner
> ce document qui était sensé l’accabler. La raison en était, d’après la
> police que la vidéo était sous scellés pour le tribunal. Après 24 heures de
> garde à vue traumatisantes (refus de l’informer de notre connaissance de sa
> situation, annonce que sa garde à vue pouvait être prolongée s’il niait,
> refus de nous contacter pour que nous communiquions aux forces de l’ordre
> les coordonnées de notre avocat...),il a été jugé en comparution immédiate
> qu’il a acceptée pour éviter de se retrouver en "préventive" chantage odieux
> qui ne lui laissait d’autres choix que le procès expéditif ou la prison. Il
> n’a rencontré son avocat commis d’office que quelques minutes avant d’entrer
> dans le prétoire ce qui laisse perplexe sur le temps accordé pour préparer
> sa défense .
> Malgré la demande des avocats et des inculpés, malgré l’absence complète de
> preuves (le seul témoignage écrit est celui du policier blessé qui disait
> n’avoir reconnu personne et expliquait que les jets de pierre venant de
> l’arrière de la manifestation ne leur étaient pas imputables puisqu’ils
> étaient sur l’avant )et malgré les dénégations des quatre inculpés, cette
> bande vidéo n’a jamais été présentée à quiconque et le procès s’est conclu
> par une peine de sursis de trois mois pour chacun alors même qu’aucun témoin
> n’avait été entendu et qu’aucune preuve n’existait.
> La conclusion de tout cela dépasse ce qu’un citoyen français peut imaginer :
> la condamnation sans preuve d’un innocent pour l’exemple,
> un traumatisme psychologique évident provoqué par une garde à vue visant
> prioritairement à faire d’un innocent un coupable à coup d’intimidation et
> de brimades de toutes sortes : autorisation d’aller aux toilettes plus d’
> une demie heure après la demande, nuit passée dans des conditions d’hygiène
> épouvantables , refus d’appeler les parents pour le choix de l’avocat, refus
> des policiers du commissariat de Reims alors que je me suis rendu sur place
> sur leur conseil ,de me donner les informations sur les suites de la garde à
> vue jusqu’à la comparution immédiate après avoir soufflé le chaud et le
> froid et m’avoir donné des informations erronées ou contradictoires, refus
> du tribunal de prendre en compte l’absence de preuves et au final une
> condamnation avec sursis mettant directement en péril l’accès à la vie
> professionnelle de mon fils au terme de ses études.
> J’espère que beaucoup de parents auront accès à cette information pour
> s’alarmer des conséquences désastreuses d’une politique sécuritaire et
> paranoïaque capables de briser la vie d’un jeune homme jusque là libre et
> heureux.
>
> Georges Belenguier
>
> Louis Trabut
> tél : 33 - (0)6 13 44 51 86
>


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

7 juillet - 400 millions $ par an pour la psychothérapie

400 millions $ par an pour la psychothérapie
samedi 27 juin 2015
par psycho
popularité : 3% (...)

22 janvier 2013 - Le décret du titre de psychothérapeute pour les nuls : une loi d’exception !

Sur le Forum du Manifeste des Psychologues Hospitaliers
un avis argumenté de P (...)

14 décembre 2012 - Pétition initiée par le Collectif des 39

PETITION : Le changement est indispensable en psychiatrie pour une éthique de l’hospitalité (...)

27 janvier 2012 - A diffuser sans modération.

L’intercollège des psychologues d’IDF s’expriment.
Sur le forum du manifeste des psychologues (...)

24 novembre 2011 - Agnès : peut-on se fier aux expertises psychiatriques ?

Par Alexandra Guillet , le 23 novembre 2011 à 19h00 , mis à jour