(RECOURS REJETÉ)...contentieux du Conseil d’Etat, présentés pour le SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUES, dont le siège est au 40 rue Pascal Porte G à Paris (75013), la FEDERATION FRANCAISE DES PSYCHOLOGUES ET DE PSYCHOLOGIE, la SOCIETE FRANCAISE DE PSYCHOLOGIE, dont le ...ET DE RECHERCHE EN PSYCHOPATHOLOGIE ; le SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUES et autres demandent au Conseil d’Etat

, par  Françoise PAGANO, Présidente de P.S.P.

Le 20 novembre 2011 à 11:33, par kadija TURKI En réponse à : (RECOURS REJETÉ)...contentieux du Conseil d’Etat, présentés pour le SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUES, dont le siège est au 40 rue Pascal Porte G à Paris (75013), la FEDERATION FRANCAISE DES PSYCHOLOGUES ET DE PSYCHOLOGIE, la SOCIETE FRANCAISE DE PSYCHOLOGIE, dont le ...ET DE RECHERCHE EN PSYCHOPATHOLOGIE ; le SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUES et autres demandent au Conseil d’Etat

Si on veut sauver le métier de psychologue (même à l’hôpital) ne pas penser qu’aux cliniciens....

Pour moi avoir une vision politique de la question pour sauver le métier de psychologue (déjà unifié par le titre) c’est sauver l’exercice de la psychologie... pratiquée par toutes les branches de la Psychologie.

J’ai déjà démontré (depuis 1983) qu’à l’hôpital pouvaient exercer : des psychologues cliniciens (spécialisés en gérontologie, enfants et adolescents, adultes, soins palliatifs, dynamique de groupe, etc.), des psychologues du travail (spécialisés en ergonomie, par exemple), des neuropsychologues, des chercheurs en Psychologie (en lien avec des organismes de recherches), etc.

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur