Depuis 2005, des psychologues praticiens dénoncent une déconstruction méthodique du métier des 7500 psychologues hospitaliers : les effets directs de la loi et des dècrets du titre de psychothérapeute (9 aôut 2004) , l’attaque contre le temps Fir, sa suppression pour les contractuels qui représentent plus de la moitié des embauches.

, par  psycote

Le 12 décembre 2010 à 08:35, par kadija TURKI En réponse à : Depuis 2005, des psychologues praticiens dénoncent une déconstruction méthodique du métier des 7500 psychologues hospitaliers : les effets directs de la loi et des dècrets du titre de psychothérapeute (9 aôut 2004) , l’attaque contre le temps Fir, sa suppression pour les contractuels qui représentent plus de la moitié des embauches.

Boycotter les psychothérapies ?
Cela aurait eu du sens et des effets dès la parution du décret en juin 2010 ! (mobilisation des psychiatres aux côtés des psychologues et pourquoi pas des usagers). Aujourd’hui, les psychologues savent qu’ils peuvent continuer à pratiquer et beaucoup s’en contenteront hélas en ne mesurant pas que les psychothérapeutes leur seront bientôt préférés et qu’à terme ils finiront aux oubliettes.
Il y a qu’une raison qui pourrait encore justifier cet acte de résistance et d’opposition, c’est si les directeurs d’établissements hospitaliers (supérieurs hiérarchiques des psychologues) ou et les médecins chefs de service refusaient d’attester aux psys qui le leur demanderaient de leur pratique de la Psychothérapie dans le cadre de leurs fonctions hospitalières, pour ceux qui souhaitent faire reconnaître cinq années de pratique dela psychothérapie dans le cadre de la clause dite grand-père .
Bien à vous,
psycote

AgendaTous les événements

novembre 2018 :

Rien pour ce mois

octobre 2018 | décembre 2018

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur