LA DISCIPLINE "PSYCHOLOGIE" HISTOIRE

En construction

SOURCE ENCYCLOPAEDIA UNIVERSALIS

 

La psychologie a une longue histoire puisqu’on trouve déjà traités dans les textes de l’Antiquité, notamment chez Aristote, de nombreux thèmes majeurs de la discipline. Il est habituel de faire débuter l’histoire de la psychologie moderne avec René Descartes (1596-1650), tout en soulignant que l’émergence effective de la discipline date du XIXe siècle. Si l’origine philosophique de la psychologie ne fait aucun doute, il est important de souligner que l’individualisation de la discipline se réalisera d’abord dans les pays de langue allemande.

Naissance d’une discipline autonome, émancipée de la philosophie
C’est le successeur de Leibniz, le philosophe allemand Christian Wolff (1679-1754), qui introduira le terme « psychologie » dans la littérature pour désigner la science de l’âme et qui établira une distinction fondamentale entre une « psychologie empirique » (1732) et une « psychologie rationnelle » (1734). Selon lui, la psychologie empirique (expérimentale) tire de l’observation et de l’expérience les principes par lesquels elle explique ce qui se passe dans l’âme humaine, alors que la psychologie rationnelle (métaphysique) est définie comme l’étude, du point de vue philosophique, des questions sur la nature des facultés de l’âme, sur son essence, son origine, son immortalité et ses relations avec le corps. À partir de cette époque, les études de psychologie empirique, qui constituent une tendance novatrice, vont se multiplier en Allemagne. À la fin du XVIIIe siècle, Emmanuel Kant (1724-1804) s’appuie sur la distinction établie par Wolff pour retirer à la psychologie rationnelle le statut de science et placer la psychologie empirique en dehors de la philosophie et au niveau de la physique expérimentale

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018