Prise en charge des psychothérapies : premiers résultats

Le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein, laisserons nous disparaitre l’indépendance de notre discipline au profit d’une discipline médicale centrée sur l’accroissement de son pouvoir et territoire et si peu sur les recherches en psychothérapies psychopathologiques.