Pendant que l’ensemble des Médias nous parle...

[bleu]Ce fait ne doit pas passé inaperçu, mais il semble que les populations soient encore sous l’emprise de l’opium du peuple. Information à diffuser absolument.[/bleu]
vendredi 21 septembre 2012
popularité : 4%

Pendant que l’ensemble des Médias nous parle d’excitations religieuses, et pousse jusqu’à la caricature la critique d’un journal d’humour, un danger bien plus important, bien plus grave, bien plus inquiétant, frappe notre petit village global.

Les satellites de la Nasa envoient impitoyablement des images du pôle Nord. Et il a de quoi être déboussolé. Le Directeur du NSIDC (The National Snow and Ice Data Center)Mark Serreze déclare : « Alors que nous savons depuis longtemps que la planète se réchauffe, que nous savions que les changements seraient le plus prononcé dans l’arctique, peu d’entre nous ont été préparés à la rapidité du changement réelle entrain de se produire. »

Aucun modèle climatique – vous savez ces grands logiciels qui essayent de prédire l’avenir, en gavant la machine de données sur le climat passé – n’a réussi à prévoir ce qui s’est passé cet été. C’est bien plus rapide que ce que les scientifiques ont envisagé. L’ouverture de la route commerciale maritime du Passage du Nord-Ouest par les îles arctiques canadiennes était effectives ce mois d’août comme le passage du Nord le long de la côte Russe.

Cette année la superficie couverte par la banquise arctique, à la date du 16 septembre, est la plus petite et la plus mince jamais connue, comme l’indique le Monde Électronique ce matin, en reprenant l’article dont j’ai mis l’adresse à la fin de ce billet. Elle représente la moitié de la moyenne basse enregistrée sur la période 1979-2000. Son étendue a été la plus faible jamais mesurée cet été, tombant au-dessous du précédent record de 2007, soit 3,41 millions de km2.

Avec la nouvelle terrible de la fonte globale du Groenland cet été, cette observation, cette mesure effective, annonce les lendemains qui déchantent. Ceux qui se préoccupent de remettre en scelle la théorie de la guerre des civilisations de Samuel Huntington seraient mieux avisé de se préoccuper de la fonte de la banquise. S’il faut refroidir quelque chose ce n’est pas prioritairement l’esprit des musulmans. Tout le monde à terme sera noyé par la montée du niveau de la mer et tous pourront dire que c’est une punition divine, alors même que c’est justement à cause de l’incurie humaine, le productivisme et la recherche acharnée de profit que la catastrophe inéluctable se produit aujourd’hui (pas demain). Nous sommes dans une crise climatique majeure, il serait temps de mettre les forces de tous en œuvres pour atténuer un processus enclenché depuis les années 50.

http://nsidc.org/news/press/2012_seaiceminimum.html




Commentaires

Logo de kadija TURKI
lundi 1er octobre 2012 à 10h40 - par  kadija TURKI

Pendant que l’ensemble des Médias nous parle... par Pagano
Depuis quelques années, l’espèce humaine prend conscience que la "maison terre", ce lieu d’assise sécurisé et sécurisant que l’on croyait éternel, peut s’écrouler sous ses pieds. Il est impossible que cela n’affecte pas l’assurance psychique de sa pérennité ... L’humain réalise que son avenir ne se compte plus en milliers, voire en millions d’années... mais en années, voire en jours pour certains qui sont déjà les pieds dans l’eau et cherchent une terre d’accueil immergée qui puisse n’imposer aucune frontière. Cela mériterait que les chercheurs psy se mettent à étudier l’incidence d’une telle insécurité sur les comportements humains. Quand l’avenir de sa progéniture nécessite des adaptations urgentes pour assurer sa sécurité (avant tout), le reste (et il y en a) parait dérisoire. A quoi ça sert de vivre "comme avant ou comme d’habitude" ? Cela ne servira pas à infléchir ce qui nous attend. Aucune expérience du passé n’est là pour éclairer l’avenir. Question existentielle, s’il en est, et qui n’a rien de philosophique. On savait que les espèces vivantes se développaient "pour" assurer leur survie. Aujourd’hui, l’espèce dite la plus intelligente manque des réflexes utiles à assurer la sienne. Quel paradoxe ! Les humains ont toujours vécu ... et persistent à vivre "comme si" ils avaient le temps, sans se rendre compte que le temps est une pure fiction, une pure invention humaine ! Malgré l’histoire de l’humanité, curieusement, ce sont les pays que l’on nomme "sous développés" qui ont gardé et qui améliorent leur instinct de survie. Les autres, s’amusent à faire des stages de survie durant leurs loisirs (http://www.davidmanise.com/) . Quel gâchis !

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois